L’art: un vrai intérêt ou quelque chose de bluff?

11402661_898993543510750_4074867151699290016_o

Aujourd’hui il semble que les expositions d’art réussissent: il est devenu très commun attendre pendant des heures dans une queue interminable pour voir une pièce d’art. Un clair exemple est l’exhibition: “Obsesión infinita” de l’artiste japonaise Yayoi Kusama, qui a eu lieu dans le Musée Tamayo il y a quelques mois. Les gens y arrivaient depuis 5 heures du matin et ils attendaient leur tour pendant 6 ou 8 heures pour seulement être dans le musée moins de 30 minutes à “regarder” l’exhibition. Et on ne peut pas omettre que les deux derniers jours il y a eu des personnes qui attendaient toute la nuit à l’entrée du musée pour être les premiers dans la queue le lendemain.

Vendredi dernier, le 26 juin, l’exposition sur Michel-Ange et Leonardo Da Vinci a ouvert ses portes dans le Palais des Beaux-Arts. Les deux premiers jours après son ouverture elle a rassemblé dix mille visiteurs environ. Comme on peut imaginer, il faut arriver trop tôt (quelques heures avant l’ouverture du musée) pour obtenir un billet d’accès puisqu’à 13 heures il n’y en a plus.

Mais quelle est la cause de tels phénomènes? L’intérêt pour l’art a-t-il vraiment augmenté chez les Mexicains? Il y a quelque temps on se plaignait du manque d’assistance aux musées, cependant, les faits récents montrent que cela n’arrive plus: les gens maintenant vont au musée. Mais auquel? Il faut nous demander quelques questions à cet égard: quels musées les gens visitent-ils? Quel type d’expositions sont-elles les plus populaires? Pour quelle raison les gens y vont-ils?

À vrai dire, les musées avec les expositions qui ont plus de promotion sont ceux qui accueillirent un grand nombre de visiteurs. Les exposition que j’ai cités ci-dessus toutes les deux ont eu beaucoup de publicité dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et dans tous les médias, ainsi que plusieurs de personnes ont pu s’informer. Par contre, qui parle d’autres expositions? En même temps qu’il était “Obsesión infinita” dans le musée Tamayo, le Musée National d’Anthropologie et d’Histoire offrait “Códices de México”: une exposition sur l’héritage culturel mexicain, laquelle était une bonne option pour connaître un petit peu sur l’histoire et la culture antique mexicaine. Combien de personnes sont allées la regarder? Évidemment un nombre tellement petit en comparaison de celui de l’autre exposition.

En outre, à Mexico il y a une grande variété de musées avec des expositions vraiment intéressantes mais pas tout le monde le sait ni on trouve des longues queues dans leurs entrées. Premièrement, puisque ces musées n’ont pas la même publicité que ceux de nos exemples paradigmatiques. Deuxièmement, puisqu’il n’y a pas un réel goût généralisé pour l’art dans notre société. S’il y avait un vrai intérêt pour les manifestations artistiques chez les mexicains, beaucoup plus de personnes visiteraient les expositions qu’il y a dans la ville non pas seulement quand il s’agit de celles qui sont “la mode” dans les nouvelles.

Si on demandait aux personnes qui ont attendu pendant des heures en faisant une énorme queue pour voir les exhibition: “Obsesión infinita” et “Miguel Ángel un artista entre dos mundos et Leonardo Da Vinci y la idea de belleza” ce qu’ils savent sur le travail des auteurs des oeuvres d’art qu’ils ont vu, sans aucun doute ils ne sauraient pas dire beaucoup. Je suis sûre que plusieurs de ceux qui ont déjà vu l’exposition sur Michel-Ange ne connaissaient que “Le David” avant d’entrer au musée. Alors, pourquoi l’euphorie comme s’il agissait d’un superstar du moment?

Il me semble que tous ceux qui y sont allés voulaient faire partie du spectacle. Le spectacle que le musée même et les médias se sont chargés de faire avec l’aide de la publicité. Et le moyen par excellence, aujourd’hui, pour dire qu’on a eu le plaisir d’être là: la “selfie”. Tout le monde voulait aller à l’exposition “Obsesión infinita” pour prendre une “selfie” dans la petite salle avec des lumières à pois, pas pour apprécier l’oeuvre. Maintenant, avec l’exposition qu’offre le Palais des Beaux-Arts il faut admettre que tous ont pensé à aller pour prendre une “selfie” et puis la publier sur Facebook ou Instagram. Heureusement (ou mieux dit, malheureusement), cette fois cela ne sera pas possible puisque les photos sont interdites dans les salles.

C’est ainsi qu’aujourd’hui l’art dans les musées est devenu quelque chose de bluff, soit qu’on veuille monter qu’on est intellectuel ou amateur de l’art, soit qu’on ne veuille pas rester en arrière et dire qu’on y est aussi allés.

Anuncios

¡Únete al debate!

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: